D’amoureux des animaux jusqu’à activiste climatique : le partenaire de Greenway Cédric Hanet

Il est clair que l'équipe Greenway déborde de bonne énergie et de vibrations positives. Mais qui sont les gens derrière la marque ? Et pourquoi choisissent-ils d'être si attachés au climat ? Nous posons quelques questions à Cédric, partenaire Greenway, par rapport à sa vision, ses objectifs et sa motivation.

Bonjour Cédric, commençons tout de suite ! D’où vient votre amour pour notre planète ?

Cédric Hanet : « mon père était un grand amateur de chevaux. Déjà à un âge très jeune j’ai également découvert cette passion. J’ai passé la plupart de mon enfance dehors avec les animaux. Jeune garçon, je n’étais bien évidemment pas au courant des grands défis climatologiques. Cette conscience n’est venue qu’au moment de mon parcours à l’université, où j’ai suivi le cours “développement durable”.»

Donc ce cours a en fait déterminé le parcours de votre carrière ?

En effet. Après que ce cours m’avait ouvert les yeux, j'ai décidé de poursuivre mes recherches sur la politique climatique internationale pour ma thèse. Au cours de la recherche et du processus d'écriture qui l'accompagne, je suis arrivé à la conclusion que le changement climatique est le plus grand défi de notre époque. La complexité est qu'il s'agit d'un problème très lent et assez invisible, du moins pour l'instant. Pour s'attaquer au problème, une approche globale est également nécessaire, ce qui le rend encore plus complexe. Cependant, à ce moment-là, j'ai décidé de faire tout mon possible pour faire partie de la solution, à la fois personnellement et professionnellement.

Vous avez également suivi une formation chez Al Gore, le politicien américain et Lauréat du Prix Nobel qui a mis à l’attention le changement climatique…

Juste au moment où j'étudiais le changement climatique pour ma thèse, le documentaire "Une vérité qui dérange" est sorti. J'étais très intrigué et j'ai décidé d'aller aux États-Unis pour suivre une formation chez Al Gore. Vous devez savoir que c'était une époque où les gens ne se rendaient pas du tout compte que le changement climatique est un vrai problème et qu'il affectera non seulement nous, mais surtout les générations futures. Après mes études, j'ai donné beaucoup de conférences pour diffuser ce message. Bien sûr, il y a encore une énorme différence entre la sensibilisation et l'action efficace. Beaucoup de gens ont peur du coût d'une politique climatique saine et les nombreux avantages - également économiques – sont toujours sous-soulignés.

Comment avez-vous rendu votre vie respectueuse du climat ?

Personnellement j’ai fait quelques choix qui au début me semblaient difficiles, mais qui sont très vite devenu une habitude. Je mange végétarien, je prends le train et le vélo et j’ai une voiture électrique. En ce moment ma femme Soline et moi sommes en train de construire une maison neutre en énergie. J’ai beaucoup de chance qu’elle a les mêmes principes que moi dans la vie. Le souci avec pas mal d’activistes est que leur approche est parfois moralisante. Même s’ils ont les meilleures intentions, ça a un effet contreproductif. Ce qui me frappe c’est que les humains sont assez résilients si on regarde les changements qu’on nous a imposé par rapport au Corona. J’ai beaucoup de foi en les sciences, le progrès continue tous les jours.


Livre à lire:
Drawdown de Paul Hawken,
un bestseller sur la politique climatique

Qu’est-ce que nous pouvons faire nous-mêmes pour l’environnement ?

Je crois que tous les experts sont d’accord qu’individuellement nous pouvons avoir le plus grand impact sans faire trop d’efforts. Manger veggie/vegan par exemple a un impact énorme. Même si ce n’est qu’une fois par semaine, chaque pas dans cette direction est un bon pas. Il est important de ne pas être trop stricte avec vous-même parce que sinon l’effort ressemblera à quelque chose de négatif. Le monde n’a pas besoin d’un petit groupe d’activistes parfaits mais de beaucoup de gens imparfaits.

Quel est pour vous le moment dont vous êtes le plus fier pendant votre carrière ?

Ça doit être le lancement du Greenway Burger. C’était vraiment un moment merveilleux pour Paul et moi, ainsi que pour toute l’équipe Greenway. C’est un produit qui fait rêver et qui a le potentiel de séduire un très grand groupe de gens à consommer plus de nourriture veggie/vegan.

Avez-vous aussi des plaisirs coupables qui ne sont pas très écologiques ?

Ma femme et moi essayons de faire 1 grand voyage par an. Absorber de nouvelles cultures, rencontrer de nouveaux gens, c’est ce que nous aimons vraiment bien.

fr_BEFrench
nl_BEDutch en_GBEnglish fr_BEFrench